Halloween à Boston

IMG-4045.JPG

En arrivant à Boston, nous avions hâte de voir comment se fêtait Halloween aux Etats-Unis. Pour l’occasion, nous nous sommes également prêté au jeu et nous avons mis nos petits costumes commandés une semaine avant sur amazon.

Pas de bol cette année, le 31 Octobre tombait un mardi, et ici le lendemain, ce n’est pas férié comme en France… Les festivités ont donc commencé le week-end précédent. Petit aperçu d’un déguisement de groupe du côté de Faneuil Hall :

IMG-5299.JPG

D’ailleurs, la fête commence très tôt dans les boutiques et supermarché, dès le début du mois de Septembre, on peut voir des citrouilles et des énormes paquets de friandises pour préparer la fête !

IMG-3543.JPG

Des maisons commencent à être décorées pour l’arrivée d’Halloween, mais aussi pour fêter l’automne. Les plus belles décorations étaient du côté de Beacon Hill et Back Bay.

 

Deux semaines auparavant, nous sommes allés à l’événement qui se déroulait du côté de Park Street, « The 4th Annual Pumpkin Float at Frog Pond ». Tout le monde pouvait participer, il fallait amener sa propre citrouille décorée et celle-ci était ensuite placée sur le lac et illuminée, avec le couché de soleil, c’était magnifique.

IMG-5143.JPG

Le 31 Octobre, nous sommes allés dans le magnifique quartier de Beacon Hill pour assister au fameux « Trick or Treat », ça donnait envie de redevenir enfant ! La majorité des entrées étaient décorées pour l’occasion, et certains ont vraiment mis les moyens pour avoir une superbe décoration ! Les rues du quartier deviennent uniquement piétonnes et tous les enfants et une majorité d’adultes est déguisée (dont nous !).  En image quelques décorations du 31 Octobre à Beacon Hill :

IMG-5492

 

IMG-5491.JPG

IMG-5405

Maintenant, place aux prochaines festivités, c’est-à-dire Thanksgiving et Noël !! Ouiiii !!

Publicités

Retour en France avec un visa J1/J2 : entre joies et galères

20160806_213721

Le week-end dernier, nous sommes rentrés en France pour un séjour express de deux jours pour le mariage de ma soeur. Nous pensions que le plus dur serait de tenir toute la soirée, malheureusement, on sait tous très bien que les charmes d’un week-end résident en partie par les imprévus. Pour le coup, ces imprévus on aurait pu s’en passer. Voici le récit d’un week-end mémorable.

Vendredi soir, il est temps de prendre notre avion direction Paris CDG avec une petite escale à Dublin. Notre arrivée était prévue à 14:00 à l’aéroport, un peu juste pour la cérémonie qui se déroule à la mairie à 15:30, mais, large pour la cérémonie à l’église à 16:30 : le temps de récupérer la valise, de se refaire une beauté et d’effacer les 10 heures de vol… J’avais déjà fait le plus gros à Dublin, par contre M.Panda avait laissé son beau costume dans la valise, il allait se changer à CDG.

Samedi 14:00 atterrissage à Paris CDG :  Bien disciplinés, nous attendons nos valises devant le fameux tapis qui fait stresser nombre de voyageurs. Sur le ton de la rigolade, je lance à M. Panda « Imagine, ils ont perdu nos valises ha ha… ». Le genre de chose qui n’arrive jamais au bon moment, faut le dire… Pas de bol, après avoir attendu et scruté toutes les valises pendant une demi-heure (il est maintenant 15h), il faut se rendre à l’évidence, les valises sont perdues… Nous allons voir un agent au comptoir pour faire une réclamation… celui-ci nous répond « Je ne sais pas où est votre valise, elle n’a pas été scannée et je ne peux pas vous dire où elle se trouve actuellement… ». Bon, pas de temps à perdre inutilement, nous complétons le dossier de déclaration de perte de bagages et nous allons au plus vite à l’église (oui, la mairie c’était complètement fichue!). M. Panda s’est donc retrouvé en jean, basket, polo pour le mariage, c’est « The American Style »…

Le mariage était super, les mariés resplendissants et c’était une joie de retrouver toute la famille de M. Panda et moi.

Lundi, 4:00 du matin. Il est temps de partir de chez mes parents pour prendre l’avion du retour pour Boston. J’ai profité de notre petite excursion pour demander à une de mes soeurs de me prendre quelques produits français de grande nécessité (C’est ironique…!) : pas de bouteille de grand cru ou de foie gras, on amène dans nos valises des Kinder délices, des petits princes, des petits écoliers et du shampooing et soin Elsève… Des produits parfois difficiles à trouver ici… Difficile de perdre ses petites habitudes ! Nous avons rangé le tout dans des valises que j’ai emprunté à mes parents.

IMG_6191.JPG

Pour revenir aux Etats-Unis avec un visa J1 ou J2, il faut absolument avoir avec soi, le DS-2019, un document hyper important pour passer la frontière américaine. Nous avons bien pensé à le prendre avec nous. Le hic, c’est que certaines compagnies aériennes, dont Air France apparemment, ont encore quelques lacunes concernant les types de voyageurs différents de « touristes » ou « résidents US ». J’ai réussi à avoir mes deux cartes d’embarquement (nous avions un vol avec escale pour le retour également), mais M. Panda s’est retrouvé avec une carte d’embarquement uniquement pour Dublin, il n’était pas sûr d’avoir de sièges pour le vol Dublin-Boston… L’agent au comptoir nous a dit : « C’est trop pointilleux pour mes connaissances… », un deuxième agent a tenté de nous aider en vain, son responsable lui a dit qu’il fallait qu’on voit directement sur place à Dublin (en gros je refile la patate chaude)… nous avons dû courir pour avoir l’avion, nous l’avons eu de justesse ! Mais tout ça n’est pas terminé…

IMG_6270

Arrivés à Dublin, le mec de la sécurité n’a pas voulu nous laissé passer car M. Panda n’avait pas de carte d’embarquement pour le deuxième vol. Nous avons dû ressortir de la zone sécurisée d’embarquement pour aller au comptoir de la compagnie aérienne situé dans un autre terminal, sachant que l’embarquement démarrait dans moins d’une heure, c’était très très short. Beaucoup plus réactif, l’agent nous a donné la carte d’embarquement et nous a dit  de foncer pour ne pas rater l’avion, « Straight away ! ». Nous avons dû passer deux contrôles, le premier commun à tous les voyageurs, et un second appelé « Customers Services » pour les voyageurs allant aux USA, c’est un contrôle renforcé des bagages avec des contrôles aléatoires. Comme pour le vol précédent, nous avons eu notre vol de justesse. Mais on l’a eu !

IMG_6448.JPG

Dernière mésaventure avant le « Home sweet Home », même schéma qu’à CDG, on attend nos valises à l’arrivée. Et devinez quoi ? Nous n’en récupérons qu’une sur les deux ! Une catastrophe ce voyage ! L’agent au comptoir des réclamations (On commence à tous les connaître), nous dit qu’à CDG, notre valise est allée sur la compagnie Lufthansa en direction de Munich au lieu de Dublin. On a tous les deux eu un rire nerveux tellement c’était improbable.

Enfin bon… On en rigolera dans quelques années de cette mésaventure.

On se dit que pour le prochain retour, on privilégiera les vols directs (si les tarifs sont accessibles) pour éviter les problèmes d’édition des cartes d’embarquement pour des voyageurs avec des visas comme le nôtre, mais aussi pour éviter les égarements de bagages… Quoique… je dis ça, mais un collègue de M.Panda a perdu ses valises dans un vol direct Paris-Boston. La moralité : juste prendre beaucoup d’avance pour ne pas rater son vol !

 

 

 

 

Des petites choses du quotidien qui nous rappellent que nous sommes aux Etats-Unis

IMG_5476

Il y a des jours comme ça, où l’on en oublierait presque que nous ne sommes pas en France. Eh oui, on a déménagé d’un pays occidental à un autre. Bien sûr la langue est différente, mais à certains moments, on en oublierait presque que nous sommes aux states ! Heureusement, des petites choses du quotidien nous rappelle que nous sommes aux Etats-Unis, du moins à Boston. Voici quelques exemples !

1/ Ici , pour payer le stationnement, nombreux parcmètres acceptent uniquement des quarters (pièces de 25 cents). Pas de carte bleue, de paiement sans contact pour stationner sa voiture ! Ca donne un côté old school bien sympa, même si ça n’est pas pratique !

2/ Dans notre logement, nous avons un coin lave-linge et sèche-linge commun à la résidence et qui est au sous-sol. C’est très courant ici et c’est pas dérangeant car ça laisse de l’espace dans l’appart ! Dans notre résidence c’est relativement bien entretenu, donc c’est tout bénéf’! On se croirait dans un épisode de « The Big Bang Theory ». M.Panda ça serait plutôt Sheldon, « Aujourd’hui c’est jeudi, le jour de la lessive ! » et moi Penny à y aller en pyjama !

Comme pour les parcmètres, on peut uniquement payer en quarters (pièces de 25 cents)! Nous sommes donc souvent amenés à faire un tour à Bank of America afin d’échanger des billets contre des rouleaux de quarters ! Original, mais classique ici ! Maintenant, lorsque l’on me rend des quarters en caisse, je suis contente ! Il m’en faut peu !

20170624_110338.jpg

3/ Des « Drive Thru » pour tout et n’importe quoi. En France, je connais les « Drive » pour les Fast-food genre Mcdo, KFC… mais ici, il y en a pour tout les goûts. Dans un de mes voyages précédent, à Miami, j’avais vu qu’il y avait des starbucks en « Drive » aussi, ça m’avait étonné mais pourquoi pas.. Mais là, j’ai découvert récemment qu’il existait des guichets de banque en drive !!

20170617_191941.jpg

4/ Les étalages des supermarchés ici sont tout le temps impeccables : dans tous les rayons les produits sont bien alignés, aucun espace, les étalages sont toujours remplies. Ca doit être une technique de vente bien rodée pour donner l’envie de consommer… et ça marche !

IMG_3467.JPG

5/ Des drapeaux américains apposés à tous les coins de rue sans occasion particulière. Devant les maisons, aux fenêtres, dans les boutiques à la caisse … L’esprit patriotique est assez impressionnant !

6/ Les prix affichés hors taxes, qui rendent toutes tes courses angoissantes car ça t’empêche de préparer ta monnaie en avance ! Au restaurant en plus il faut compter les tips ! J’ai décidé de prendre une application pour nous faciliter la vie : « Tip calculator », il existe des tas d’appli de ce type et c’est bien pratique. En gros sur le prix affiché, il faut ajouter une taxe qui varie selon les états et y ajouter environ 18% à 20% de tips.

7/ L’employé posté en bout de caisse qui range les courses pour toi. Tu sais jamais trop si tu dois ranger ou pas au final. Ca me fait penser aux films « Les évadés », quand Morgan Freeman sort de prison et trouve ce job. Bon c’est pas le top des exemples, mais c’est le premier film où je voyais que ça se passait comme ça aux US.

freeman.png

8/ Les douches. La plupart des douches ici n’utilise pas le même système qu’en France : généralement un pommeau de douche, un flexible… Ici, c’est souvent un pommeau fixée au mur. Bon mon exemple en photo, c’est dans IT de Stephen King ! Pas trop pratique si on a l’habitude de déplacer le jet.

IMG_6078

Au fur et à mesure du temps, d’autres us et coutumes vont nous interloquer en tant que Frenchies, j’écrirais sûrement un autre article à ce sujet dans quelques mois… 🙂